Une monnaie remplit trois fonctions :
fournir un moyen de paiement, une unité de compte et une réserve de valeur.

"The concurrent circulation of several currencies might at times be slightly inconvenient, but careful analysis of its effects indicates that the advantages appear to be so very much greater than the inconveniences that they hardly count in comparison, though unfamiliarity with the new situation makes them appear much bigger than they probably would be." - F.A. Hayek, 1974

Ce qui fait que les cryptomonnaies sont à la fois incroyables et un peu difficiles à appréhender initialement, c'est que les transactions sont traitées par un réseau de nombreux ordinateurs afin de garantir l'impossibilité d'un contrôle de la monnaie par une seule entité.

texthayek

Burstcoin est l'une des nombreuses nouvelles monnaies privées fondées sur la technologie de la Blockchain.

Description de l'algorithme de Proof of Capacity

Pour ceux qui n'ont pas étudié le Proof of Work, voici un court résumé : Proof of Work est le résultat d'un calcul qui prouve qu'un nombre immense de combinaisons mathématiques ("work") est effectué pour l'obtenir. Dans les systèmes de Proof of Work, les mineurs passent continuellement des nombres à travers une fonction de hachage (hash function), en recherchant des "inputs" qui produisent des "outputs" qui satisfont une série de contraintes. Concrètement, la valeur de hachage est utilisée pour garantir l'intégrité des objets, autrement dit leur non-modification par un acteur. Dans le Proof of Capacity, les mineurs effectuent ce travail en amont, et sauvegardent les résultats qu'ils peuvent continuer à utiliser à chaque bloc sans avoir à calculer continuellement.

 

Même si l'idée générale d'anticiper les Proofs of Work avait déjà été envisagée, ce n'est que très récemment, avec l'introduction de l'algorithme de Burst, qu'elle est devenue viable sans induire un moyen simple pour tromper le système. De tous ceux qui en ont entendu parler, beaucoup n'ont pas vraiment réfléchi aux implications d'une monnaie en Proof of Capacity et voient cet algorithme comme une frivolité. Cependant, je crois fermement que le Proof of Capacity pourrait s'affirmer comme l'algorithme de cryptomonnaie le plus fructueux sur le long terme. Cela pourrait très bien se passer de la même façon que pour PageRank, l'invention de Google. Oui, il y avait d'autres moteurs de recherche, dont certains très importants, mais ils avaient tous des défauts pour rechercher l'information dont vous aviez besoin. Google a apporté l'algorithme qui a réglé le problème. Je suis persuadé que, de la même façon, les gens réaliseront très bientôt tout le potentiel de Burst.

Miner, c'est l'action d'utiliser ces disques durs "plottés" pour alimenter le réseau. En minant, les acteurs compilent en "blocs" toutes les transactions qui passent sur le réseau et qui n'ont pas encore été transmises. Puis les mineurs ôtent ces Proofs du disque dur en utilisant une série de règles prédéterminées et les soumettent au réseau. Au final, plus la quantité de stockage allouée est importante, plus le pouvoir que l'on a sur le réseau l'est également.

Pour ceux qui sont intéressés, voici une explication un peu plus détaillée et technique : en effectuant le plotting, Burst sépare votre disque dur en milliers de segments et calcule un hachage d'admissibilité pour déterminer si un nonce est valide ou non. Si c'est valide, alors le nombre est rendu aléatoire une nouvelle fois avec un autre hachage pour déterminer dans quel "bucket" placer le résultat.

En d'autres mots :

qualifyingHash = hash((public account number) concat (drive Id) concat (nonce))

If(qualifyingHash < target)

{

 bucketNum = hash(qualifyingHash) % (number of buckets)

}

Puis s'il y a validation, le nonce de ce "bucket" est retranscrit sur le disque dur. Ensuite, un nouveau nonce est choisi et le processus se répète jusqu'à la fin du plot. La plupart des nonces ne seront pas valides, mais cette vérification continuelle des nouveaux nonces est le Proof of Work qui prouve que de nombreux calculs ont été nécessaires pour trouver les données correctes.

En minant, les mineurs trouvent le bloc le plus solide qu'ils peuvent pour construire et signer cryptographiquement avec la clé publique ("public key") du mineur dont le bloc a été retenu. Cela produit un nombre aléatoire qui est reproductible par le reste du réseau et qui est la signature de la génération actuelle de blocs.

En minant, la signature de la génération est hachée avec chaque nonce valide de chaque mineur. 8 octets sont enlevés du hachage, puis divisés par un facteur d'échelle qui est afférent à la difficulté inverse. La difficulté consiste en la mesure du niveau de difficulté pour trouver un bloc pour un mineur du réseau, et plus il y a de mineurs plus la difficulté est élevée. Ce qui résulte de tout cela est un nombre de secondes. Dès qu'autant de secondes se sont écoulées depuis le dernier bloc sans qu'un nouveau ait été annoncé, la combinaison adresse/nonce utilisée pour générer ce plot/scoop est éligible pour annoncer un nouveau bloc.

diagram

"If the existing currencies continued to depreciate, the demand for a stable currency would rapidly increase and competing enterprises offering similar but differently-named units would soon emerge" - F.A. Hayek, 1974

L'avantage de Burstcoin est son algorithme unique qui résout les plus gros problèmes de Bitcoin.
Très faible consommation d'énergie par transaction
Décentralisation par nature 
Minage à la portée de tous